AllianceCoaching17 osez faire briller vos talents !
AllianceCoaching17

Coaching, métier en évolution

 

Coaching

 

Mal connu, parfois aussi malmené par des "analystes" de tous poils, mais également reconnu, et plébiscité de plus en plus par les particuliers et dans le monde de l'entreprise, le coaching est un "vrai" métier, en passe d'obtenir ses lettres de noblesse, grâce aux associations professionnelles françaises et internationales qui oeuvrent à sa reconnaissance légitime.

Déjà, il y a eu l'inscription au RNCP d'un titre professionnel de coach de niveau 6, et d'un titre de coach-consultant de niveau 7, délivrés par plusieurs organismes de formation et qui garantissent le sérieux de la formation par la délivrance du titre. De même, des instituts privés délivrent leurs propres certifications,

Il y a également un code de déontologie et la reconnaissance de 11 compétences-clés pour le métier. 

Alors certes, il n'y a pas de prérequis avant l'installation en tant que coach, mais le client peut (et doit) poser quelques questions au coach pressenti, afin de s'assurer du sérieux de la personne : par qui a-t-il été certifié ? est-il supervisé ? fait-il de la formation permanente ?...

  • Pourquoi le coaching est mal compris

    Je souhaite partager avec vous cet article de Nathalie Lourdel, coach à Autremen, qui a repris quelques-unes des explications sur le fait que notre métier est mal compris.

    Face aux déferlantes médiatiques qui critiquent, dénigrent sans comprendre les enjeux de l’accompagnement aux changements professionnels, je me suis dit qu’il était intéressant de diffuser des schémas pédagogiques pour expliquer ce qu’est ou n’est pas un coach professionnel.

    Et là, juste un clin d’oeil pour expliquer le nuage de confusion qui entoure le métier de 
    #coach.



     

    Ainsi qu'on peut le voir, du jugement, un manque d'information, mais aussi des personnes qui discréditent un métier de passion au service de l'Autre.

    Sans doute est-il nécessaire et urgent que la profession s'organise, afin d'être reconnue pour ce qu'elle est, c'est à dire tout sauf de l'à-peu-près ou du charlatanisme, mais bien 

    *une activité au service de, *avec une vision de progrès orientée-solutions,

    *qui véhicule de vraies valeurs d'humanisme, de respect, de responsabilité, d'ouverture, de bienveillance. 

    *qui nécessite une formation importante, diplômante, autant qu'un travail sur soi de la part du coach, une supervision et une mise à jour continue des connaissances, 

    *qui s'inscrit enfin dans un code de déontologie (relation client, conduite professionnelle, excellence de la pratique...) 

     

    Coaching

     

    Déjà, "depuis la signature en 2012 avec l’Union Européenne de la Charte Professionnelle pour le Coaching et le Mentorat, puis les Accords de Bologne en 2014, le coaching professionnel est inscrit sur la liste des professions autorégulées."

    Le SIMACS (Syndicat Interprofessionnel des Métiers de l'Accompagnement, du Coaching et de la Supervision) est en chemin pour faire reconnaître notre métier. L’enjeu est d'en finaliser l’institutionnalisation en France pour le protéger : Code NAF, Code ROME, Branche...

    A suivre...